ActuGirondins

Des promesses et quelques faiblesses (3-3) !

Henri Saivet

En ce jour de Fête Nationale, Bordeaux entamait donc sa saison 2013-2014 par un match amical contre Benfica, à Nyon (Suisse). Cette première sortie face aux Lisboètes s’est soldée par un match nul (3-3). A l’issue d’un match agréable où Bordeaux a alterné le bon et le moins bon, ce résultat est tout de même encourageant pour la suite !

Composition de départ : Carrasso (cap) – Chalmé, Planus, Henrique, Poundjé – Sertic, Nguémo, Ben Khalfallah, Maurice-Belay – Saivet, Sacko.

Surpris d’entrée par un pénalty de Lima consécutif à une main de Poundjé (4′), les Girondins réussiront malgré tout une belle première période. Volontaires et entreprenants les hommes de Francis Gillot ont semblé bien en jambes, même si Carrasso empêcha le break dans le premier quart d’heure. Nguémo notamment s’est montré à son avantage en tirant sur le poteau puis en étant à la conclusion d’un contre initié par FBK. Malheureusement il ne trouva que le petit filet. Mais l’homme de ces 45 premières minutes c’est sans doute Henri Saivet. Le numéro 20 déposera tout d’abord un excellent centre sur la tête de Sertic pour l’égalisation (24′), avant de donner l’avantage à son équipe. Suite à un centre tir du remuant Maurice-Belay, Artur repousse le ballon qui atterrit dans les pieds de Saivet qui pousse le cuir au fond (44′).

Composition à la 46 : Jug – Mariano, Savic, Bréchet, Poundjé – Faubert, Nguémo, Ben Khalfallah, Obraniak (cap) – Jussie, Bellion

Comme d’habitude dans ces matchs d’avant saison, beaucoup de changements ont lieu à la pause. Jug, Mariano, Savic, Bréchet, Faubert, Obraniak, Jussie et Bellion remplacent Carrasso, Chalmé, Planus, Henrique, Sertic, NMB, Sacko et Saivet. Toutes ces modifications changent la physionomie du match. Bordeaux est moins bien et Benfica domine. Sur corner Lisandro Lopez la nouvelle recrue des Aigles égalise en jaillissant dans le dos de Bellion (62′). Peu de temps après Benfica prend même l’avantage grâce à Salvio qui se joue de Bréchet et ajuste tranquillement Jug (68′).

Composition à la 70′ : Jug – Mariano, Savic, Br��chet, Faubert – Plasil, Obraniak (cap), Sacko, Saivet – Jussiê, Bellion

Pour faire tourner son effectif et redonner du tonus aux Girondins, Francis Gillot fait entrer Jaro Plasil et remet Sacko et Saivet sur le terrain. Bordeaux retrouve de l’allant sous l’impulsion des nouveaux entrants. Jug plutôt à la peine jusque là, se distingue pour maintenir les Marine & Blanc dans le match. Finalement c’est l’inévitable Henri Saivet qui arrachera le match nul dans le temps additionnel, en reprenant du plat du pied un coup franc de Ludovic Obraniak (91′). Un but qui n’est pas sans rappeler celui qu’il a inscrit au Stade de France.

Bordeaux et Benfica se quittent donc sur un score nul, plutôt logique (3-3). Au rayon des satisfactions côté girondin, la grosse performance d’Henri Saivet décisif sur les trois buts, une première mi-temps avec des joueurs en jambes à l’image de Landry Nguémo et Nicolas Maurice-Belay. Hadi Sacko s’est également montré à son avantage mais pêche encore dans le dernier geste. Pour ce qui est du côté négatif, la charnière Savic-Bréchet a énormément souffert face aux attaquants portugais, le duo d’attaque de la seconde période, Jussiê-Bellion a été transparent, ce qui n’est en soit plus une surprise !

Prochain rendez-vous mercredi à 18h30 pour le match Bordeaux-Evian !



Un commentaire

  1. Pour avancer il faut se libérer des boulets… http://www.petitions24.net/chalme_ben_khalfallah_

Breves ActuGirondins

Copyright 2011-2013 © ActuGirondins.com - Tous droits réservés | Mentions légales  | Contact | Développé par Cyril Viale